Un Druide irlandais parle de Lughnasad

Méditer sur Lughnasad…

La fête de la récolte. Un festival très très ancien, probablement remontant à l’âge de fer.

Il est important de faire une pause, et de se demander: quel talent ai je récolté cette année?

J’ai besoin de rentrer ma récolte avant  l’hiver et de remercier les Dieux pour les richesses accumulées, qui vont me permettre de passer l’hiver.

Il ne s’agit pas que de mon talent, mais aussi de le partager avec ceux de ma tribu qui sont dans le besoin.

Je peux en outre me poser la question suivante:

Suis je satisfait de la manière dont ma tribu honore mon don, ma spécialité ?

Fais je partie de la bonne tribu?

Suis je suffisamment relié aux personnes qui me correspondent, spirituellement parlant ?

D’autre part, ma récolte ne se ferait pas sans la Déesse de la Terre que nous nous devons d’honorer aussi.

Tout ce que nous avons nous vient des Dieux et est soutenu par eux, qui nous donnent l’équilibre dont nous avons besoin pour vivre.

Honorer et adorer les Dieux est fondamental.

Les talents spécifiques des hommes de la tribu de Tuata Te Danaan doivent aussi se manifester là. Est ce que je manifeste réellement mes dons ? Tous mes dons?

Ou bien est ce que je me contente de “consommer du spirituel” ?

Les Tuatha Te Danaan eurent à se battre pour avoir leur espace, après des années d’errance qui renforcèrent leurs savoirs techniques spécifiques. N’oublions donc pas que le nomadisme rend inventif….

A la deuxième bataille jusqu’ou ils se battirent contre les Fomoré. et les vainquirent, ce qui leur  permit de gagner, c’est la présence du Dieu Lugh.

Lugh leur amena les différents talents, mais surtout tous les talents en même temps.!

Cela veut dire que nous devons développer nos talents pour vaincre les forces obscures !  Les difficultés des karmas de nos vies passées nous rendent encore plus spécifiquement forts pour vaincre ces forces obscures lorsqu’elles se présentent.

C’est le sens des “batailles” mythiques, qui symbolisent ce qui se passe dans le monde spirituel, mais aussi dans nos âmes.

Notre incarnation dans une famille peut aussi suivre le même schéma;: les barrières des circonstances adverses

et les barrières de l’éducation familiale, sont autant d’outils que le Destin met sur notre route pour nous obliger à les dépasser.

Lughnasad:

Cela veut aussi dire que nous sommes au service de notre tribu par nos talents.

Les Tuatha Te Danaan n’ont jamais oublié que c’est la Déesse de la Terre qui pourvoyait aux besoins de leur peuple. On ne peut honorer Lugh sans honorer en même temps Tailtiu.

C’est pourquoi dans nos récits mythiques le héros doit gagner la main de la Déesse de la Terre, à travers une série d’épreuves difficiles.

C’est aussi pourquoi intervient la ruse et son autre pendant : la communication…Les deux sont inséparables.

Lugh est assimilé souvent à Mercure., la planète de la communication… Lugh doit entamer des pourparlers pour rentrer dans la cour. Il doit apprendre à OSER dire les choses. Il doit “s’affirmer.”

Il est aussi proche d’Uranus, donc il amène la révolution. Grace à son lance pierre il assené un coup fatal à Balor, le roi géant et champion des Fomoré. Ce qui fait que Lugh est victorieux de la tyrannie.

Notons que les Fomore ont un oeil “unique” donc une vision limitée….

Ils sont “bornes comme on dit, ce qui conduit au fanatisme et à la tyrannie du même coup…Or il  nous est proposé à la Lughnasad d’honorer un Dieu polyvalent et polytechnicien, ruse, habile et ouvert…!

Actuellement les Tuatha Te Danaan attendent sous terre que l’humanité, qui actuellement a régressé, s’ouvre à nouveau à leurs talents et leur techniques…

Proposé par Willow-Moon : Traduit d’après l’enseignement de Michael Conneely

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*