Le valet

Valet. Ce terme, dans notre traduction, n’a pas le sens actuel; nous l’employons dans le sens qu’il avait au moyen-âge, de «jeune homme de condition honorable ». «La domesticité au XIIème siècle, » dit justement Paulin Paris, «dans les familles nobles, était une sorte d’apprentissage de la chevalerie réservée aux jeunes amis et aux parents du chevalier qui les entretenait. Au XVIIème siècle encore, l’emploi de fille de chambre et de compagnie était de préférence donné aux parentes les moins fortunées. (Les romans de la Table Ronde mis en nouveau langage, V, p. 186, note).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*