le bassin

On ne parle pas de ses propriétés. Il devait sans doute ressembler au chaudron de Dagdé dont il est question dans le Leabhar Gabala ou Livre des conquêtes, qu’on ne quittait pas sans être rassasié. Le chaudron de Tyrnog était plus intelligent; si on y mettait de la viande à bouillir pour un lâche, il ne bouillait pas; pour un brave, c’était fait à l’instant (lady Guest, Mab., II, p. 354). Plus haut, p. 130, il est question d’un autre chaudron merveilleux; cf. note à Pwyll, p. 81.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*