dans la jeunesse

Cette expression parait correspondre à prime dans nos romans français de la Table Ronde, c’est-à-dire à la période de trois heures qui suit le lever du soleil.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*