Druidisme et méditation

La méditation peut apporter la paix au cœur, le calme et l’inspiration à l’esprit inquiet et la guérison du corps. Tandis que certaines méthodes de méditation cherchent à transcender le corps, les druides utilisent la méditation pour honorer le monde physique, approfondir leur conscience de son caractère sacré et de ses besoins, et approfondir leur sens du lien avec toute vie, qu’elle soit incarnée ou extra-terrestre.

En utilisant la méditation pour entrer dans l’Autre Monde, les druides utilisent des techniques de voyage intérieur, y compris des méthodes désormais connues sous le nom de chamanique. En utilisant la méditation pour approfondir leur sentiment de présence et de conscience, les druides utilisent diverses méthodes, notamment des techniques de relaxation combinées à une prise de conscience focalisée sur le corps ou la respiration.

Un symbole central du druide est un arbre, qui est souvent utilisé dans la méditation. Puissant et paisible, encore vivant, l’arbre respire et agit au service de la vie.

La méditation est enseignée dans le cours de formation de l’Ordre et est pratiquée lors de retraites, de rassemblements et d’ateliers de l’Ordre. Voir le livre Contemplative Druidry , disponible à la librairie de l’Ordre en anglais, pour une exploration de la méditation et des approches contemplatives au sein de Druidry. 

De plus, deux collections audio de méditations sont disponibles au téléchargement sur iTunes, Amazon et CDBaby en anglais : Wild Wisdom Meditations et Sacred Nature .

Deux méditations de ces collections sont proposées ici. Assurez-vous de ne pas être dérangé pendant au moins 30 minutes si vous décidez de les écouter. Pour cette raison, ce n’est pas une bonne idée d’essayer de les écouter dans un lieu public. S’il vous plaît attendez jusqu’à ce que vous rentrez à la maison! 

La première, «Clothed With Flowers» (Vêtu de fleurs), provient de la collection Sacred Nature . Elle est conçue comme une méditation relaxante et cicatrisante qui fonctionne avec le pouvoir de plantes sacrées de la tradition druide. La musique fonctionne avec le nombre d’or, un ratio que l’on retrouve dans toute la nature, et l’invocation à la déesse provient d’un Herbal du XIIe siècle. Les plantes invoquées sont toutes explorées plus en détail dans The Druid Plant Oracle .

La seconde, “Une méditation avec tous les quatre éléments”, provient de la collection Wild Wisdom Meditatons . Elle est conçue pour vous détendre et vous donner de l’énergie, et pour vous ouvrir les cadeaux offerts par les quatre éléments Terre, Eau, Air et Feu. apporter.

Druidisme et méditation: Découvrez comment la méditation peut améliorer votre pratique druidique , également disponible à la librairie de l’Ordre, propose un guide complet sur les nombreuses manières dont la méditation peut être utilisée au sein de Druidry, et inclut des conseils pour la gestion de groupes de méditation et l’utilisation de la méditation dans un rituel. .

Vous pouvez également être intéressé par «Contemplative Druidry», un groupe Facebook ouvert, créé principalement pour les personnes qui souhaitent développer et réfléchir à la pratique contemplative au sein de Druidry. Cela pourrait également intéresser d’autres druides qui sont curieux de la pratique contemplative et d’autres praticiens contemplatifs qui sont curieux du druidisme. Voir également le site Web Contemplative Druid Events pour plus de détails sur les retraites de méditation et autres événements.

La paix profonde de la méditation

Dans l’ Ordre des Bards Ovates et Druides, nous travaillons avec de nombreuses méthodes de méditation. En voici une, inspirée par la paix profonde des arbres, que vous pouvez pratiquer, soit comme exercice spirituel à part entière, soit comme prélude à la prière, à un rituel ou à un autre travail de mouvement. 

Son but est de vous aider à vous sentir centré et enraciné et à approfondir votre expérience d’être dans votre corps et en relation avec le monde naturel. Il encourage le flux de force vitale, cultive la paix et harmonise le cœur et l’esprit. 

Chaque élément de la méditation peut être expérimenté aussi longtemps que vous le souhaitez, et une fois que vous avez maîtrisé la séquence simple, vous pouvez approfondir votre expérience en insistant plus longtemps sur chaque partie de la méditation.

Commencez par rester debout ou assis et prenez conscience de l’environnement qui vous entoure. Si vous n’êtes pas à l’extérieur dans un cadre naturel, vous pouvez vous imaginer dans un tel environnement, tel qu’une forêt ou une forêt. 

Déplacez maintenant votre conscience vers votre corps et commencez à déplacer lentement le centre de votre attention du haut de votre tête, en vous relâchant dans la conscience de votre corps. Détendez vos yeux et votre bouche, relâchez les tensions dans les épaules et déplacez progressivement votre conscience vers le bas de votre torse et de vos jambes jusqu’à la plante des pieds. 

Sentez vos pieds fermement plantés sur la terre. Imaginez des racines qui s’enfoncent profondément dans le sol et sentez ces grandes racines fortes s’étendre au-dessous de vous.

Sentez la nourriture et l’énergie de la terre remonter ces racines, jusqu’à ce que vous sentiez à nouveau la plante de vos pieds. Sentez l’énergie circuler dans votre corps lorsque vous déplacez votre conscience lentement, avec amour et acceptation, jusqu’à votre corps: placez vos jambes, vos cuisses, votre torse et vos bras, votre poitrine, votre cou, votre tête. 

Lorsque vous atteignez le sommet de votre tête, abandonnez simplement ce mouvement de conscience et reposez-vous dans la conscience d’être tout simplement… calme et immobile, inspirant et expirant.

Maintenant, vous allez bouger vos bras d’une manière particulière, comme illustré dans le schéma suivant et comme décrit en détail dans le texte qui suit:

 

Lorsque vous vous sentez prêt, levez les bras, non pas devant vous, mais de chaque côté de vous, paumes vers le bas. Laissez vos bras flotter sans effort comme s’ils le faisaient de leur propre chef, flottant jusqu’à ce qu’ils soient parallèles à la terre. Quand ils atteignent cette position à la hauteur de l’épaule, tournez les paumes des mains pour faire face, et avancez les bras en arrière d’une petite quantité – d’un centimètre à peu près – et profitez de la sensation que procure l’ouverture de votre poitrine, de votre cœur. : accueillir le monde. Imaginez que vos bras et vos mains ressemblent aux premières grandes branches qui marquent le début de la couronne de votre arbre. Sentez les branches et les feuilles de votre couronne se déplaçant dans la lumière du soleil et le ciel au-dessus.

Restez dans cette position aussi longtemps que vous le souhaitez, puis déplacez lentement vos bras jusqu’à ce que vos doigts se touchent au-dessus du sommet de votre tête, détectant ainsi le sommet de la couronne de votre arbre. Profitez de l’étendue de ce mouvement, puis revenez sur le mouvement en baissant lentement les bras de chaque côté, les paumes tournées vers le haut jusqu’à la hauteur des épaules, puis elles se tournent vers le bas et poursuivent d’un mouvement fluide jusqu’à la rencontre du bout des doigts. à l’aine, à la ligne médiane de votre corps. Lorsque vous déplacez vos bras dans cette position, laissez votre conscience se déplacer vers la terre et ressentir vos racines, puis sentez l’énergie de la terre remonter du tronc de votre arbre, autrement dit de vos jambes, jusqu’à ce qu’elle atteigne votre les mains, à quel point vos mains commencent à voyager, doigts se touchant, le long de la ligne médiane de votre corps à votre poitrine. Faites une pause à la poitrine et laissez vos doigts toucher votre corps. Ensuite, amenez vos doigts sur le front pour y toucher. Relevez ensuite le bout des doigts aussi haut que possible pour répéter l’étirement au-dessus de votre tête jusqu’au sommet de votre couronne.

Restez là aussi longtemps que vous le souhaitez, puis répétez la séquence deux fois de plus: séparez vos doigts et passez vos mains vers le bas, paumes vers le haut, penchez-vous à plat ventre au niveau des épaules jusqu’à ce que vos doigts se rencontrent juste devant votre corps, puis avant de s’étirer jusqu’à la couronne. 

Lors de la troisième et dernière séquence, après vous être étiré au-dessus de votre tête, abaissez vos bras et amenez-les de chaque côté de vous. Ensuite, reposez-vous tranquillement pendant un moment, ouvrez votre conscience, sentez-vous respirer et expirer. 

Lorsque vous êtes prêt à terminer cette phase, rendez grâce aux arbres et laissez progressivement toute impression de racines, de branches et de feuilles se dissoudre à mesure que vous prenez pleinement conscience de votre corps.

À ce stade, vous pouvez choisir de terminer la pratique ou d’entrer plus profondément dans le calme, soit en vous asseyant, soit en vous tenant debout, et en utilisant la technique de votre choix pour cette phase de méditation. 

Alternativement, si vous utilisez cette pratique comme préalable à une méditation du mouvement comme le yoga, le tai-chi ou le qi gong, vous pouvez maintenant passer à cette phase de travail. 

Ce film montre l’exercice:

Approfondir votre pratique

Je suis splendide de gloire, ma chanson a été entendue. 

Dans Caer Pedryfan tournant pour faire face aux quatre directions. 
Pridieu Annwn

 

Même lors de votre première tentative d’exécution de cette méditation, vous remarquerez probablement le sentiment de calme et d’ancrage que procure l’exercice. S’étendre semble ouvrir le cœur et engendrer un sentiment de gratitude et d’ouverture à la vie. S’étendre semble aider à se sentir aligné, et toucher le cœur et les sourcils peut se sentir très puissant, amenant dans notre corps une conscience des objectifs du druide: l’amour et la sagesse. Comme pour toute technique de méditation ou pratique spirituelle, plus vous y travaillerez, plus vous en retirerez des avantages. Pour commencer, vous voudrez peut-être suivre correctement la séquence de l’exercice, mais une fois que vous en serez familiarisé, vous pourrez vous détendre et prendre plus de temps à chaque phase. Si vous le souhaitez, vous pouvez ensuite vous appuyer sur la pratique de base.

Traduction Dianann