Beltaine

Je suis le cerf aux andouillers septuples
Je suis la crue des rivières sur la plaine
Je suis le vent qui réchauffe l’eau profonde
Je suis les larmes brillantes du soleil
Je suis le faucon sur la falaise
Je suis la blancheur du muguet
Je suis le Dieu qui enflamme les esprits
 
Garde silence sur notre Art
Car les curés y verraient quelque péché
Mais cette nuit nous irons dans la forêt
Et nous appellerons  l’été!
Nos bouches ramèneront une bonne nouvelle
Pour les femmes, les troupeaux et les céréales.
Aujourd’hui le Soleil surgit du midi
Accompagné du Chêne, du Frêne, de l’Aubépine!
Book of Shadows de Gerald Gardner

 

Joyeux Beltaine à tous

Dianann

2 Comments on “Beltaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*