Armorique

Quand à la fin du jour, la brume caresse la mer,

 doucement envahie la côte de légendes,

tous les rêves sont permis.

 

Armorique, Terre Sacrée je suis fière d’être là,

femme debout sur le sol de mes ancêtres.

 

Armorique, Terre vivante, je sais que tu m’écoutes,

j’entends battre ton cœur,

au loin comme un écho.

 

Armorique douce et sauvage.

Terre Précieuse dans son écrin d’opale.

 

Dianann

Prenez soin de vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*